Une fois n’est pas coutume… une conférence qui me permet de mobiliser le travail d’analyse réalisé pour deux dossiers différents, qui plus est espacés de plusieurs années, c’est assez rare… C’est pourtant ce que m’a demandé Jean-Luc Ito-Pagès, responsable de l’offre de formation de Campus France… en prévision du premier séminaire sur la qualité de l’internationalisation de l’enseignement supérieur organisé en collaboration avec l’ESEN, le HCERES et la CTI.
La demande était d’intervenir sur la qualité de l’enseignement pour l’internationalisation… autrement dit de mettre en perspective les recherches liées à l’évaluation de l’enseignement (dossier n°93, 2014) avec celles relatives à la mobilité étudiante (dossier n°51, 2010) et aux autres stratégies d’internationalisation des formations.
Évidemment, mon propos a été un peu divergent… pourquoi s’interroger sur la qualité de l’enseignement pour l’internationalisation alors que la qualité de l’enseignement “tout court” reste un parent pauvre des systèmes d’enseignement supérieur ???

Voici le résumé de l’intervention :
Les préoccupations liées à la qualité de l’enseignement sont assez récentes. En Europe, même si elles sont antérieures au Processus de Bologne, c’est véritablement depuis les années 2000 que les établissements d’enseignement supérieur ont ressenti le besoin de faire la preuve de la qualité de leurs formations et donc de se rendre comparables, notamment pour répondre à une demande sociale plus forte en faveur de l’employabilité des diplômés.
Cette intervention s’attachera à mettre en évidence les tensions entre logique de prestige, basée sur la réputation, et logique d’excellence, mondialisée et rationalisée, auxquelles les établissements sont confrontés. Différents référentiels d’évaluation de l’enseignement seront examinés à la lumière des objectifs poursuivis. Il sera notamment question de savoir si les résultats de ces évaluations opèrent comme aide à la décision pour les étudiants internationaux. Il s’agira enfin d’évoquer les instruments qui permettent d’apprécier la nature de l’expérience étudiante, autochtones et internationaux, dans la perspective d’une amélioration continue de la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage, définie récemment comme prioritaire (cf. Communiqué d’Erevan).

Et les diapos correspondantes :

Download (PDF, 608KB)

Le programme et les diapos des autres intervenants sont téléchargeables sur le site de Campus France ou sur celui de l’ESEN.