Mon tout premier travail d’écriture pour la VST a porté sur Wikipédia. Il a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre l’INRP et l’équipe LIRE (université Lyon 2) pour le projet de recherche ENCYCLEN – encyclopédies en ligne -, retenu par l’ACI Education et Formation en 2004.
Dans ce projet, la VST a conçu une base de connaissances agrégeant plus de 400 références bibliographiques sur les encyclopédies numériques. 2 synthèses ont également été réalisées :

Un sujet assez inédit en 2005 ! J’ai sans doute en effet été la première en France à apporter un autre point de vue – scientifique en l’occurrence – que celui exprimé par les médias de l’époque – pas très cléments d’ailleurs. Ce qui m’a valu moult sollicitations (conférences, formations, etc.) dans les mois (voire les années) qui ont suivi, comme en témoigne ce blog…

Endrizzi Laure (2006). L’édition de référence libre et collaborative : le cas de Wikipédia. Lyon : INRP. 39 p. [en ligne] http://ife.ens-lyon.fr/vst/Synthese/detailsDossier.php?parent=accueil&dossier=6&lang=fr

Download (PDF, 925KB)

(annonce de sa mise en ligne)
La VST met en ligne un nouveau dossier, intitulé L’édition de référence libre et collaborative : le cas de Wikipedia qui s’attache à présenter et mettre en perspective les premières recherches internationales sur Wikipedia.

L’année 2005 a été particulièrement riche en débats et controverses sur l’encyclopédie libre Wikipedia. Alors que l’attention des médias grands publics et des traditionnels médiateurs du savoir reste le plus souvent mobilisée par des affaires de vandalisme et des problèmes de fiabilité et de qualité, les usages ne cessent de se développer. Le nombre total d’articles sur l’ensemble des versions est passé de 1 million 400.000 à 3 millions 400.000 en l’espace d’un an. Cette croissance exponentielle des contenus s’accompagne d’une augmentation forte de la fréquentation, plaçant l’encyclopédie parmi les 25 sites les plus visités au monde selon le baromètre Alexa.
Parallèlement, si les recherches sur les blogs et logiciels sociaux bénéficient d’une certaine audience, la communauté scientifique ne s’intéresse encore guère aux wikis et très marginalement à Wikipedia, en France notamment. Les premières éditions des conférences Wikimania (août 2005) et Wikisym (octobre 2005) laissent à penser que les jalons sont posés pour analyser les enjeux et le fonctionnement de ce phénomène éditorial sans précédent. La mutualisation opère aussi au niveau du Wikimedia Research Network, association qui regroupe les chercheurs travaillant sur Wikipedia ou sur d’autres projets de la fondation Wikimedia.

Malgré ces initiatives, les recherches restent peu nombreuses, mais surtout peu visibles. Wikipedia renouvelle-t-elle le genre encyclopédique en bouleversant nos représentations ? Autrement dit est-elle un produit de référence fiable donc légitime ou bien faut-il la considérer davantage comme un projet collaboratif autour d’un prétexte encyclopédique ? Les participants sont-ils mus par un militantisme à tendance anarchique ou bien trouvent-ils dans Wikipedia un terrain d’expression inédit pour des formes d’engagements diversifiées ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous tentons de répondre.

Après une première partie introductive sur la genèse de Wikipedia et les critiques habituellement formulées à son encontre, nous examinons la nature de ces nouveaux contenus et la manière dont ils se construisent, avant de nous intéresser aux rôles et motivations des contributeurs. Nous nous interrogeons pour finir sur les usages pédagogiques et processus d’acculturation en oeuvre.

Réalisé pour le projet de recherche ENCYCLEN – encyclopédies en ligne – (ACI Education et Formation 2004), dans le cadre d’un partenariat entre l’INRP et l’équipe LIRE de l’université Lyon 2, ce dossier s’accompagne d’une bibliographie de près de 400 références qui aborde des thématiques plus larges, liées aux encyclopédies en ligne, et comporte les entrées suivantes :

* fondements du savoir encyclopédique
* informatisation et mutations technologiques
* interfaces et modes de consultation
* usages et pratiques de consultation