A l’occasion de ses 10 ans, l’agence A2E2F (agence Europe éducation formation France) a organisé à Bordeaux un congrès de 2 jours (28 et 29 juin) intitulé La mobilité internationale : la lettre ou l’esprit.
Quelques semaines donc après la sortie de mon dossier sur la mobilité étudiante… ce qui m’a valu d’être sollicitée pour animer un atelier sur l’insertion professionnelle suite à une expérience de mobilité internationale et pour rendre compte des résultats de quelques grandes enquêtes européennes sur la question.

La description fournie de mon intervention était la suivante :
Une expérience de mobilité pendant les études facilite-t-elle la transition vers l’emploi ? Permet-elle d’accéder à de meilleurs emplois (mobilité verticale) et/ou d’évoluer plus facilement dans des réseaux professionnels transnationaux (mobilité horizontale) ? L’impact est-il significativement différent selon le type de mobilité (mobilité d’études vs mobilité de diplômes) ? Bien que les données empiriques manquent, plusieurs enquêtes transnationales apportent des éléments de réponse. La présentation portera notamment sur :

  • l’enquête Nordic Graduate Survey (2007)
  • l’enquête européenne VALERA (Value of Erasmus Mobility) (2005)
  • l’enquête internationale REFLEX (2005)

Et voici donc le diaporama utilisé dans l’atelier :

Download (PDF, 628KB)