Rien de tel qu’une mission parlementaire pour se remettre le pied à l’étrier après un arrêt forcé de plusieurs semaines !
C’est donc avec un peu d’émotion que mon collègue Rémi Thibert et moi-même avons passé les portes d’entrée du Palais Bourbon pour être entendus par la Mission d’information sur les liens entre lycée et enseignement supérieur, créée en décembre dernier par la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale.

Cette mission est chargée de faire le point sur le défaut d’articulation entre l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur et sur les voies et moyens permettant d’assurer un véritable continuum de formation entre le « bac-3 » et le « bac+3 », celui-ci étant désormais prévu par la loi.
Elle réalise dans ce cadre une série d’auditions, afin d’entendre, notamment, des enseignants, des lycéens et étudiants, des proviseurs et responsables des différentes filières de formation post-baccalauréat, des inspecteurs et chercheurs.

Cette mission, présidée par Dominique Nachury (UMP, Rhône), est composée de 15 députés : Mme Valérie Corre, Mme Sandrine Doucet, M. Yves Durand, Mme Anne-Christine Lang, Mme Colette Langlade, Mme Julie Sommaruga, M. Christophe Prema, M. Benoist Apparu, M. Guénhaël Huet, Mme Barbara Pompili, Mme Huguette Bello, M. Laurent Degallaix, Mme Gilda Hobert.

Le rapporteur, Emeric Bréhier (SRC, Seine-et-Marne) rendra ses conclusions fin juin 2015. À suivre, donc.

L’article suivant, originellement publié sur Éduveille, rend compte des idées que j’ai souhaité faire passer lors de l’audition.

Download (PDF, 956KB)

——————–
MÀJ du 8 juillet 2015 : le rapport Bréhier a été publié, il est consultable sur le site de l’Assemblée nationale.